La souffrance

À un âge où on pense que l’on voit venir les choses. Où, même si un mal est fais, on sait qui est le méchant, qui punir. À un âge où on est encore trop jeune pour, au moins, ne pas cacher dissimuler sa douleur. À un âge où tout ce que l’on voit est beauté ininterrompue. Où la liberté, la force de vivre est si présente qu’on lui sacrifie tout, qu’on n’a même pas honte de s’y perdre; qu’on aspire même à cela.

Se voir refuser cette liberté ; se voir dans l’inéluctable impossibilité de pouvoir épancher ce besoin primordial. Cela amène déjà son lot de souffrance. Mais le pire provient au moment de demander « Pourquoi ? ». « Qu’ai-je fait pour être privé de sortie ? Ai-je fait quelque chose de mal ? » On retourne la question dans tous les sens ; il doit y avoir une solution, un moyen de revenir en arrière, un moyen de se racheter. Une fois que l’esprit a fait les tours de cette question et que la seule solution qu’il trouve apparaît… là le pire est atteint.

Il n’y a aucune raison. Pas d’explication. Le malaise est juste présent. Il s’insinue en chaque millimètre de l’esprit, il en recouvre les parois d’une fine couche de lui-même, et il y reste.

Un « mal » peut toujours être relativisé quand on donne des explications, qu’on déroule le tapis rouge de la causalité et qu’on démontre que puisqu’on est passé par tel point on a telle rétribution : c’est normal, c’est la vie. Mais se rendre compte que rien n’a causé cela ; qu’on y est et que rien ne s’explique : cela est douloureux très profondément. On ne peut pas relativiser, il n’y a rien pour cela.

Juste la douleur qui se prolonge et ne s’arrête pas, la souffrance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s