En passant

j’aime ces moments, ces périodes, ces instants, ces séquences, ces images, ces sons, ces voix, ces goûts et ces couleurs où la vie se découvre plus riche qu’on croyait
j’aime aimer – j’aime ouvrir des horizons, chevaucher des intensités à la manière d’un MC chevauchant le rythme
quand rien ne peut se clôre ni s’arrêter
quand les barrières se lèvent, et les peuples s’embrassent, se découvrent
et apprennent qu’ils existaient en eux, ces lointains voisins,
qu’ils parlaient une autre langue mais que pourtant ils sont, les mêmes, humains si humains que seul l’amour est force d’agir, de vivre, de mourir, de renaître — éternellement !