La marche paradoxale ! ;-)

Sur une lange d’olive large
Je pose mon pied et mon cerveau n’en mène pas large
Je cours à la nage, entre étoile et ciel
Une comète me suit de près, je me cache dans l’herbe pour lui échapper.

« Où est mon royaume ? », me demande un chat
« La litière est derrière je l’ai vu », lui dis-je en iroquois
« Merci, mon brave, mon séant doit faire caca… »
Le chat de partir tout poil racé en route vers son lit de pot.

Je continue ma marche paradoxale
Je ne sais où je vais, mais du moins je me sais marcher !
Mes jambes ne me portent pas c’est le sol qui me repoussent
Où est ma gourde car j’ai faim j’entends sourdre mon estomac… !

Et il sourd le bougre, il sort de mon corps pour me parler
À première vue je me réjouis que mes organes aient ce dernier à contempler à longueur de journée !
« Idiot, il fait si noir à l’intérieur que la beauté n’est pas pour nous !
Je suis sorti pour te demander : où nous allons ? »
« Hé, je ne le sais ! » lui répondis-je en gargarisme
« Ah, d’accord, très bien ! » répondit-il joyeux avant de retourner dans mon âtre

Nous marchons, mes organes et moi
Vers un ailleurs insoupçonné !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s