théophanie

Dans notre être est révélé que nous sommes fondamentalement corps, c’est cela que la théophanie. — Combien de fois n’ai-je pas ressenti une onde de choc dans mon corps, qui venait me révéler ce que l’esprit seul ne peut pas percevoir ? L’esprit est corps, est capable d’un nombre indéfini de paysages… – toutes ces évidences sont recouvertes par l’accoutumance qu’a l’esprit envers lui-même. En réelité, l’esprit pense au-dessus d’un ravin ; depuis son fond jaillissent « voix » étrangement familière – le corps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s