en lisant Sollers… (freestyle)

Aussi loin que je me le représente J'ai toujours pensé que le Sage Réussissait à unir son Dieu et son démon. Mais nous, pauvres mortels, Sommes condamnés à quêter l'un Quand l'autre nous pend au nez. Quand l'un nous accable L'autre nous acclame Enfin quant un jouit l'autre meurt Et ceci, éternellement... Silence nocturne Vois... Lire la suite →

Publicités

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑