Poème sur la foule

Où courir dans la ville
Quand on a besoin d’crier
Le mal-être la tristesse
Pas les laisser nous couler

Faut-il braver l’regard
Se décharger de la colère
Vouloir la sortir de son trou
Sans peur d’paraître fou

Des fois faut lâcher la laisse
Alors la bête peut se délasser
Elle a besoin de murs propres
Qu’elle souillera d’urine
Odeur d’elle-même pour se retrouver

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s