Béance & infirmités

L’expérience du handicap m’a amené à (re-?)découvrir une donnée essentielle de l’existence humaine : la béance. « Vivre mort » – non pas clinique –, c’est refouler cette béance ; la perversion – au sens étymologique de contre-nature –, c’est chercher à refermer cette béance : choses impossibles. Comment mort et béance s’articulent-elles ? Il faut d’abord arriver à prendre-avec... Lire la suite →

Publicités

Désir féminin

Il y avait en elle beaucoup plus de désirs qu'elle n'aurait cru lorsque le pénis de son amant la pénétra. Il entra lentement, avec douceur, tout ce qu'elle voulait sans qu'elle eut pu se l'avouée consciemment. L'instant d'avant elle voulait être prise violemment ; il faut dire qu'elle se trouvait dans une position propice au... Lire la suite →

« Ô bourgeois ! » héle le bel infirme

Dans ma vie, j'en chie. Certain.e.s peuvent en chier plus que moi, mais 1) je ne vais pas m'excuser de vivre et, 2) la souffrance ou la douleur sont des critères d'esclaves, nullement capables de produire des choses intéressantes (sauf pour la victime, mais si elle l'est, souvent, elle cherche à blesser ou tuer son agresseur.e sans même chercher... Lire la suite →

Les instincts & la pensée pure

Ce qui m’a beaucoup freiné dans mes expériences littéraires peut se résumé en une seule notion, ou le plus redoutable des concepts : l’instinct de mort. Je vais profiter de cette pensée qui me vient pour essayer de « philosopher » sur ce qu’est un instinct en général. Un instinct est, comme la plupart des choses non-artificielles, infra-représentatif... Lire la suite →

L’affranchissement du passé ou Les néo-vies

Je fais partie de ces nouvelles formes de vie. Il y a 100 ou 200 ans je n’aurai pu rester en vie, ou alors de façon réellement amoindrie, dans des conditions de vie restreintes, lourdes – en 2 mots fortement incapacitantes. C’est ma position dans l’Histoire. Je ne me représente que très partiellement dans son cours.... Lire la suite →

biopic #x

Égoïste comme quelqu'un qui revient d'l'Enfer J'te sers / des hautes phrases au désert Le récit d'mes desserts Qu'j'ai traversé désarmé Pour seule réalité cette destiné Rester alité quand les gosses partaient s'aérer Et rigoler. Ma pensée croît, pousse depuis une terre d'solitude Et mes idées dansent entre elles S'entraident s'amusent Sans bruits, sans fin, Sans... Lire la suite →

Aliégation

ALIÉGATION (néologisme objectif, obtenu par composition critico-exogène - parce que le sens du néologisme porte sur les deux mots lui préexistants, en mettant en avant la dimension critique) : est une agrégation - et par extension, toutes sortes de concours, privés ou publics, et ce, quelque soit le secteur ou la discipline - dont l'efficience est d'aliénée... Lire la suite →

2 aphorismes

« Écrire »             La main suit la pensée comme si elle se cachait dans la matière.   « Note à moi-même… et à qui ça peut servir »             On n’a jamais tant de choses à dire… qu’à quelqu’un qui n’écoute rien.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑