Béance & infirmités

L’expérience du handicap m’a amené à (re-?)découvrir une donnée essentielle de l’existence humaine : la béance. « Vivre mort » – non pas clinique –, c’est refouler cette béance ; la perversion – au sens étymologique de contre-nature –, c’est chercher à refermer cette béance : choses impossibles. Comment mort et béance s’articulent-elles ? Il faut d’abord arriver à prendre-avec... Lire la suite →

Publicités

« Ô bourgeois ! » héle le bel infirme

Dans ma vie, j'en chie. Certain.e.s peuvent en chier plus que moi, mais 1) je ne vais pas m'excuser de vivre et, 2) la souffrance ou la douleur sont des critères d'esclaves, nullement capables de produire des choses intéressantes (sauf pour la victime, mais si elle l'est, souvent, elle cherche à blesser ou tuer son agresseur.e sans même chercher... Lire la suite →

écriture éthylique

Raide défoncé. Enfin, pas tant en vrai, mais quand même bien, oaius ! J'me calle devant l'ordi, je lance un SoundCloud avec des instru de 2Pac, ça glisse tout seul ; une envie d'écrire, trop défoncé pour sortir une feuille et un stylo (la flemme tout ça). Aucune idée en tête, c'est ça l'pire, se... Lire la suite →

en lisant Sollers… (freestyle)

Aussi loin que je me le représente J'ai toujours pensé que le Sage Réussissait à unir son Dieu et son démon. Mais nous, pauvres mortels, Sommes condamnés à quêter l'un Quand l'autre nous pend au nez. Quand l'un nous accable L'autre nous acclame Enfin quant un jouit l'autre meurt Et ceci, éternellement... Silence nocturne Vois... Lire la suite →

Épreuve de la solitude

Au moment où l’âme se retrouve seule, se fait « jour » paradoxal ce qui, sans solitude, ne se dévoile pas plus (hors situation particulière que je ne considère pas ici) que le point si l’on contemple la ligne de haut ; et qui pourtant en est nécessairement la monadique composante. Cette situation existentielle est comprise par les... Lire la suite →

L'histoire que je vais te raconter est simple. Elle est simple pour qu'à ta façon tu puisses la raconter en y ajoutant ce sel particulier qui fait que tu es qui tu es. Utilise alors ton imagination, ta sensibilité, pour l'orner de ce qui te semble essentiel pour la rendre proche de l'image que tu... Lire la suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑