Échange entre un corps & son ombre

            Toutes les histoires commencent si elles peuvent faire oublier au lecteur, ou à la lectrice, l’abysse entre lire et vivre. Souvent, elles ratent parce qu’elles font de leur narration une enclave, et que le lecteur est trop fier & trop libre pour souffrir de se faire rappeler sans cesse qu’il lit : prendre l’entrave pour … Lire la suite Échange entre un corps & son ombre

Publicités

Retour à Lugdu’

Retour à Lyon à la civilisation qui transpire 38° qu'asphyxie de bruits des beaufs en V12 terrasse place des Jacobins tout habillé rouge noir beige chemise haut-d'forme gilet/cravatte 38° il sue Terrasse brumiventilateur tête pivotante Fraîcheur, chaleur, alternants, perpétuelles Serviteur assis, lecteur Michaux, tournesol les 2 poètes Une japonaise, qui passait à pas, par là, devant … Lire la suite Retour à Lugdu’

Béance & infirmités

L’expérience du handicap m’a amené à (re-?)découvrir une donnée essentielle de l’existence humaine : la béance. « Vivre mort » – non pas clinique –, c’est refouler cette béance ; la perversion – au sens étymologique de contre-nature –, c’est chercher à refermer cette béance : choses impossibles. Comment mort et béance s’articulent-elles ? Il faut d’abord arriver à prendre-avec … Lire la suite Béance & infirmités

« Ô bourgeois ! » héle le bel infirme

Dans ma vie, j'en chie. Certain.e.s peuvent en chier plus que moi, mais 1) je ne vais pas m'excuser de vivre et, 2) la souffrance ou la douleur sont des critères d'esclaves, nullement capables de produire des choses intéressantes (sauf pour la victime, mais si elle l'est, souvent, elle cherche à blesser ou tuer son agresseur.e sans même chercher … Lire la suite « Ô bourgeois ! » héle le bel infirme

Les instincts & la pensée pure

Ce qui m’a beaucoup freiné dans mes expériences littéraires peut se résumé en une seule notion, ou le plus redoutable des concepts : l’instinct de mort. Je vais profiter de cette pensée qui me vient pour essayer de « philosopher » sur ce qu’est un instinct en général. Un instinct est, comme la plupart des choses non-artificielles, infra-représentatif … Lire la suite Les instincts & la pensée pure

L’affranchissement du passé ou Les néo-vies

Je fais partie de ces nouvelles formes de vie. Il y a 100 ou 200 ans je n’aurai pu rester en vie, ou alors de façon réellement amoindrie, dans des conditions de vie restreintes, lourdes – en 2 mots fortement incapacitantes. C’est ma position dans l’Histoire. Je ne me représente que très partiellement dans son cours. … Lire la suite L’affranchissement du passé ou Les néo-vies